Action Urgente! Hongrie : justice pour les réfugiés

Les réfugiés sont traités comme des indésirables en Hongrie. Rejoignez notre appel aux autorités hongroises de permettre aux réfugiés d’accéder à une procédure d’asile juste et efficace.

Depuis des mois, des réfugiés continuent de fuir des violences et tentent de trouver la sécurité en Europe. Pour dissuader les réfugiés d’entrer, la Hongrie construit des murs et adopte des mesures draconiennes qui bafouent les droits des réfugiés. Pourtant, pour ces personnes, chercher l’asile n’est pas un choix, mais une question de survie.

La frontière hongroise avec la Serbie est fermée et l’accès au territoire est sévèrement restreint pour les réfugiés. Ceux qui parviennent à accéder au territoire hongrois pourront être pénalisés pour leur « entrée irrégulière ». Dans des nouvelles « zones de transit », les demandes d’asile sont traitées de manière accélérée, en quelques heures. La Hongrie a également prévue de renvoyer en Serbie les demandeurs d’asile qui ont transité par ce pays. Pourtant là-bas, le système d’asile est inefficace ; seules 18 personnes ont obtenu la protection en 6 ans !

Vous trouverez ici la pétition en ligne sur le site web. Quand vous signez, votre pétition est envoyée directement par mail au premier ministre hongrois.

La blogueuse Ta Phong Tan a été libérée

Enfin libreArrêtée et condamnée en raison de ses prises de position, Ta  Phong Tan a été libérée mi-septembre 2015.

En décembre 2014, plus de 50 000 personnes s’étaient mobilisées pour sa libération lors de l’opération ’10 jours pour signer’.
Ta Phong Tan avait été condamnée à 10 ans de prison en septembre 2012 par le Tribunal populaire d’Ho Chi Minh-Ville. Cette blogueuse influente militait pour la liberté d’expression et pour une plus grande transparence des autorités vietnamiennes. Ancienne policière, elle est l’une des cofondatrices du Club des journalistes vietnamiens libres pour encourager la liberté d’expression.
Cet engagement avait provoqué la réaction des autorités et son arrestation en septembre 2011